De Profundis Tango

Le concert prévu le Vendredi  8 décembre 2017

 est reporté à mars 2018

Eglise Sainte-Alix

Plus d’informations bientôt !


Un concert réunissant Isabelle Everarts de Velp mezzo, La Badinerie chœur mixte de Louvain-la-Neuve, un ensemble instrumental quintet à cordes-bandoneon-piano au profit des nouvelles Orgues de Ste Alix.

Un programme composé d’œuvres vocales et instrumentales évoquant des évènements marquants : guerre, attentat, totalitarisme. Polyphonies d’Arvo Pärt, Rudolf Mauersberger, Mikis Theodorakis, Knut Nystedt, György Bardos, Sergueï Rachmaninoff, Dmitri Bortniansky.

En deuxième partie du concert, la Misa a Buenos Aires ou MisaTango, une œuvre composée par l’argentin  Martín Palmeri pour voix soliste, chœurs et instruments.

 

Mariano FERRANDEZ et Bernard GUIOT, pianistes

Gerardo AGNESE, bandoneon

Quintet à cordes Musical Evasion

Rebecca SMIT, Tatiana Deamant, Ludmila Garashchuk, Charlotte Danhier, Emmanuel Dubar

Laëndi LIPNIK, direction

 

 

 

Notre intention artistique est d’interpréter, en contraste, sur une même soirée, des compositions qui rendent hommage aux victimes de l’arbitraire et une œuvre jubilatoire. De tout temps la musique a porté la mémoire. L’émotion musicale nous fait prendre conscience de la fragilité de la vie en profondeur et au-delà des dogmes et des significations.

Rudolf Mauersberger a composé son œuvre suite au bombardement de Dresde. La Kreuzkirche de Dresde, et avec elle les archives entières de la chorale ont été détruites dans la nuit lors du bombardement du 13 au 14 février 1945. Également onze des choristes ont perdu la vie à cette occasion. Après la seconde guerre mondiale, Mauersberger a œuvré pour redonner vie au Kreuzchor. Les premières vêpres du Kreuzchor ont été données le 4 août 1945 dans la Kreuzkirche dévastée. À cette occasion a été créé le motet de Mauersberger Wie liegt die Stadt so Wüst qui évoque la destruction de la ville.

Da pacem Domine est une œuvre pour chœur mixte ou chœur et orchestre à cordes du compositeur estonien Arvo Pärt composée en 2004. Cette œuvre est une commande du musicien violiste, Jordi Savall. Pärt commence l’écriture de Da pacem Domine deux jours après les attentats du 11 mars 2004 à Madrid, en mémoire des victimes à laquelle elle est dédiée. Elle fut créée le 11 mars 2005. Depuis cette date, la pièce est jouée chaque année en Espagne pour les commémorations aux victimes.

Et enfin une composition tonique, construite sur la rythmique du Tango. Martin Palmeri est l’auteur de la Misa a Buenos Aires, connue sous le nom de Misatango, créée en 1996. Sur des textes en latin, le compositeur a écrit une partition à la fois savante et populaire, pour soliste, chœur, orchestre à cordes, piano et bandonéon. De nombreux chœurs du monde entier ont mis la Misatango à leur répertoire. C’est, pour une messe latine, une œuvre étrange et magnifique, extraordinaire, d’une extrême tension dramatique, un climax de quarante minutes, aux contrastes tranchés entre les masses vocales et la soliste mezzo.

 

La peinture de l’affiche est de Bruno Dallemagne que nous remercions chaleureusement. 

Concert organisé avec le soutien de la Loterie Nationale